Bienvenue

Edito de la semaine

17 Mars 2019 – Année C –

2ème dimanche du Carême

 ********************* 

Un grand évangélisateur

Ce fils de centurion romain originaire de Grande-Bretagne est né vers l’an 385 à Kilpatrick, en Ecosse. Son vrai nom était Maewyn Succat. Capturé à l’âge de 16 ans par des pirates et mis en esclavage par un druide en Irlande, il s’enfuit. En 409, il parvient à s’échapper après que Dieu lui ait demandé, dans un de ses rêves, de rejoindre le rivage et d’embarquer sur un bateau. Il rejoint les côtes anglaises, découvre la religion et prend la décision de devenir prêtre. Il part se former dans les monastères de la Gaule, plus précisément aux îles de Lérins, en face de Cannes, où il passe deux ans.

Le pape Célestin lui ayant ordonné de retourner  en Irlande pour évangéliser le pays, contrer les druides et convertir les habitants, fidèle à ses engagements, il accepte cette mission. De retour en Irlande, il rencontre plusieurs personnalités, dont le roi AENGUS. Selon les écrits, c’est à ce personnage qu’il essaie d’expliquer le concept de la Sainte Trinité à l’aide d’un trèfle, devenu depuis l’emblème du pays. L’illustration est convaincante car elle remporte l’adhésion du roi qui se convertit. Cet épisode est marquant (cette conversion rapide rappelle aussi celle du roi Constantin) et représente le début de la christianisation de l’île. La légende dit également  que c’est à ce moment-là que le saint chassa à l’aide de son bâton tous les serpents d’Irlande, les serpents représentant les anciennes croyances polythéistes celtiques.

Le christianisme en Irlande s’est appuyé sur le monachisme ; les premiers monastères ont été fondés au VIème  siècle et dès le VIIème, de nombreux monastères couvraient toute l’île. Peu après, il fut nommé évêque et prit le nom de Patricius. Il continua de longues années son évangélisation, puis se retira à Downpatrick où il mourut le 17 mars 461. Il y est enterré aux côtés de Sainte Brigitte et Saint Columcille, eux aussi patrons de l’Irlande.

A sa mort, l’Irlande était entièrement chrétienne.

Fête légale depuis 350 ans, la Saint Patrick est célébrée depuis le IXèmesiècle, toujours pendant le Carême… mais le 17 mars, une tolérance de l’Église autorise les chrétiens à boire de la bière.

C’est l’une des plus grandes célébrations mondiales, notamment auprès des diasporas de Boston et de New York.

       Chantal PÉLISSIER-TÉNOT

L’Annonce de la foi dans la paroisse

Les enfants et les jeunes ont été invités à participer à l’entrée en Carême lors de la messe des Cendres le 6 Mars dernier. En ce début de Carême, leur chemin est dicté par ce beau poème, à chaque rencontre de catéchisme, nous travaillons sur une phrase.

En ce temps de Carême, n’oublie pas de jeûner ! Jeûner, c’est se priver de quelque-chose, pas forcément de nourriture.
Arrête de juger les autres, découvre le Christ qui vit en eux !
Interdis-toi les paroles blessantes, remplis-toi des mots qui guérissent !
Ôte le mécontentement de ton cœur, remplis-toi de gratitude !
Fais le jeûne des colères, remplis-toi de patience !
Oublie le pessimisme, remplis-toi de l’espérance en Jésus !
Fais le jeûne des soucis, remplis-toi de confiance en Dieu !
Arrête de te plaindre, goûte plutôt à la merveille de la vie !
Fais le jeûne de rancune, et remplis-toi de pardon !
Ne te donne pas trop d’importance, regarde les autres, vois la beauté qui est en eux!
Jeûne ainsi… Ton jeûne sera agréable à Dieu

L’Annonce de la foidans notre paroisse, c’est :

Les 6/8 ans à l’éveil à la foi

Les 8/12 ans au catéchisme

La préparation des jeunes enfants au baptême (après le catéchisme)

Trois années d’aumônerie

Une préparation au Baptême adulte (Catéchuménat)

Une préparation Confirmation ados

Une préparation Première Communion adultes

Une préparation Confirmation adultes

Une préparation au Baptême des jeunes enfants pour les parents

Des réunions avec les parents pour préparer la Première Communion

Des réunions avec les parents pour préparer la Profession de foi

Une journée de retraite avant la Première Communion

Deux jours de retraite à l’abbaye de Celles sur Belle pour la Profession de foi

L’échange des enfants avec les résidents de la Maison de retraite à travers le chant.

C’est également la formation des catéchistes, les préparations de toutes ces rencontres et les journées diocésaines.

Merci à la communauté, en ce tout début de Carême de porter dans ses prières le Père Thierry, les animateurs, les enfants, les jeunes, les catéchumènes et les confirmands. La mission est parfois lourde, mais remplie de beaucoup de joie. Chacun a à cœur de guider toutes ces personnes cheminant, chacune à leur façon, mais toutes vers le Christ .

                                                                               Geneviève LENNE

Entrer en Carême

Entrer en Carême, c’est ouvrir sa porte et réapprendre à bouger, à se déplacer, à vivre. C’est refuser de rester figé dans ses positions, ses dogmes ou ses certitudes absolues.

Entrer en Carême, c’est aussi changer de cap.

Mettre le cap sur Dieu en se laissant déranger par les coutumes des autres, leurs idées, leurs habitudes, leurs langues. Se laisser surprendre par la musique de l’autre, qui dit un autre rythme, un autre temps, une autre chanson.

Entrer en Carême, c’est aussi se mettre à l’écoute de la Parole, celle qui, au milieu des bavardages, nous touche au cœur et nous arrache non une larme,  un billet de banque ou un chèque, mais un geste de pardon, d’amour ou de paix.

Entrer en Carême, c’est se mettre à l’écoute de la réussite de Dieu, celle qui accepte la blessure, celle qui ne profite pas de l’échec du faible, celle qui n’exploite pas la naïveté ou la sueur du faible.

Entrer en Carême, c’est se mettre à l’écoute de l’Amour de Dieu.

Un amour qui nous apprend à lire autrement, à parler, à partager, à se rencontrer autrement. Ainsi soit-il.

                                                             Père Robert Riber(1935-2013)

 

 

  Curé

P. Thierry Delumeau

9 rue de la Calabre 79400 Saint-Maixent l’école

Tél : 05 49 05 52 21

Port : 06 19 16 70 73

Courriel

  Secrétariat paroissial

9 rue de la Calabre 79400 Saint-Maixent l’école

Tél : 05 49 05 52 21

Courriel

  Permanences d’accueil

9 rue de la Calabre 79400 Saint-Maixent l’école

Tous les jours sauf dimanches et jours fériés de 10h à 12h.