Sainte Radegonde

Reine des Francs, moniale au monastère Sainte-Croix de Poitiers (✝ 587)

Solennité à Poitiers, mémoire facultative ailleurs

Fille du roi de Thuringe, elle avait treize ans quand les fils de Clovis s’entendirent pour assassiner son père et s’emparer de son pays, en 531.Eglise Sainte Radegonde de Poitiers, photo MK
Elle échut comme butin de guerre à Clotaire, alors roi de Soissons qui voulut l’épouser. Elle s’enfuit, mais, rejointe, elle devint reine durant une vingtaine d’années, épouse d’un mari brutal et débauché. Elle ne tremblait pas devant lui, le laissant s’empiffrer et s’enivrer, tandis qu’à la même table elle mangeait sobrement ses lentilles et son pain sec.
En 555, les Thuringeois s’étant révoltés, Clotaire tua son frère et elle obtint d’entrer en religion. Il avait alors peur de l’enfer. Il lui construisit un monastère à Poitiers où elle se retira, le monastère de la Sainte Croix, selon les règles monastiques de saint Césaire d’Arles. Elle y passa trente années de bonheur et de paix.
Plus de deux cents jeunes filles de la noblesse franque l’y rejoignirent, recevant ainsi le même bonheur et la même paix dans un monde encore brutal. Elle leur donna une abbesse en la personne d’une de ses amies, elle-même gardant des tâches humbles comme la vaisselle ou le balayage.
Sur le site Internet du diocèse de Poitiers – la page ‘église sainte Radegonde’ donne des informations sur la vie de cette sainte.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A voir aussi: Poitiers – fête sainte Radegonde le 13 août 2012 –Homélie du père Yves-Marie Blanchard.
Sainte Radegonde, princesse de la maison royale de Thuringe, fondatrice de l’abbaye Sainte-Croix de Poitiers où elle mourut en 587… (liste des Saints et Bienheureux du Diocèse de Luçon)
Un internaute Guide conférencier nous précise: « Elle est Patronne de Poitiers et Patronne secondaire de la France. Saint Fortunatfut son confident et futur évêque de Poitiers et composa le ‘Vexilla Régis’ et d’autres hymnes chantées dans la liturgie romaine. Son monastère, l’Abbaye Sainte-Croix, existe toujours depuis 552. C’est le plus vieux monastère féminin ayant une histoire continue depuis plus de 14 siècles.
Il est construit autour d’une relique insigne de la Croix. Sainte Radegonde est vénérée par les catholiques, les orthodoxes et les luthériens. Ses litanies, très proches de celle de la Vierge, avec toutefois des éléments poitevins, l’invoquent principalement comme ‘Reine de la Paix’. Le Christ dans une vision lui a dit: ‘Pourquoi te faire tant souffrir? sache que tu es une des plus belles perles de mon diadème’. On peut voir dans cette parole un appel de l’Amour miséricordieux vers tous les humains. »
Voir aussi les Saints parisiens sur le site du diocèse de Paris.
À Poitiers, en 587, sainte Radegonde, reine des Francs. Du vivant même de son époux, le roi Clotaire, elle demanda à saint Médard, évêque de Noyon, de la consacrer à Dieu. Elle reçut le voile sacré et servit le Seigneur, sous la Règle de saint Césaire d’Arles, au monastère de la Sainte-Croix, que le roi Clotaire avait fait construire pour elle.

Martyrologe romain     

Le saint du jour présenté aujourd'hui est l'un des saints choisi parmi ceux proposés par l'Église. Chaque jour, l'Église honore plusieurs saints et bienheureux : ceux du calendrier romain (sanctoral romain), ceux des calendriers diocésains et ceux du calendrier des églises orientales (synaxaire).