Sélectionner une page

Ordinations diaconales de Bruno et Laurent

Actualités, Actualités diocésaines, Actualités|Archevêque

 

Bonne nouvelle pour le diocèse de Poitiers

 

 

« Pour l’amour du Christ et l’annonce de l’Évangile,pour le service de l’Église et de tous,
par l’imposition des mains et le don de l’Esprit Saint » 

 

 Monseigneur Pascal Wintzer,
Archevêque de Poitiers

 

ordonnera diacres permanents :
Laurent Dupont
Bruno Grellier 

 

le samedi 3 décembre 2022 à la cathédrale de Poitiers à 15h

 

Bien que Laurent et Bruno soient issus de la paroisse Saint Jacques en Gâtine, la messe d’ordination sera célébrée dans la cathédrale saint Pierre à Poitiers. Signifiant ainsi qu’ils sont ordonnés pour le diocèse et que leurs futures missions, données par l’Evêque et communiquées à la fin de la célébration, seront vécues pour le diocèse. 

Laurent, marié avec Sophie, ont une fille de 20 ans. Laurent et Sophie sont exploitants agricole à Beaulieu sous Parthenay. Ils ont été appelés en 2014 et sont rentrés en formation en 2016. Après deux années de pause pour affiner leur discernement, ils ont repris le cycle de formation en 2020.

Bruno, salarié dans une entreprise de travaux publics est marié avec Marie chargée de communication. Ils ont cinq enfants entre 3 et 19 ans et ils résident à Adilly. Ils ont été appelés en 2016 et sont entrés en formation en 2018. 

Le premier diacre permanent du diocèse de Poitiers à été ordonné en 1981, et le dernier en 2021. Actuellement le plus âgé à 92 ans et le plus jeune 57 ans. Depuis 1981 il y a eu 57 diacres permanents ordonnés dans le diocèse. 11 sont décédés, 4 ont par la suite été incardinés dans un autre diocèse. Laurent et Bruno seront donc les 43° et 44° diacres de notre fraternité diocésaine, qui se réjouie déjà d’accueillir deux nouveaux frères avec leurs épouses. Ces ordinations étant une grande joie pour le diocèse chacun est invité à prier pour nos deux futurs diacres et leurs familles. 

Qu’est ce que le diaconat permanent ? 

 

Le rétablissement du diaconat permanent s’inscrit dans l’esprit général du Concile Vatican II. Dans le travail du Concile, au cours du débat sur l’Église, les Pères du Concile ont répondu favorablement à la question sur «l’opportunité d’instaurer le diaconat comme degré distinct et permanent du saint  ministère». Un des arguments forts était que le diaconat avait eu une longue histoire dans les premiers temps de l’Église. 

Ainsi, plusieurs textes du Concile traitent de la question du diaconat et de son rétablissement. D’ailleurs, dans la constitution dogmatique Lumen Gentium au n° 29 on peut lire : Au degré inférieur de la hiérarchie, se trouvent les diacres auxquels on a imposé les mains «non pas en vue du  sacerdoce, mais en vue du service» . La grâce sacramentelle, en effet, leur donne la force nécessaire pour servir le peuple de Dieu dans la «diaconie» de la liturgie, de la parole et de la charité, en communion avec l’évêque. Selon les dispositions prises par l’Évêque, il appartient aux diacres d’administrer solennellement le baptême, de conserver et distribuer l’Eucharistie, d’assister, au nom de l’Église, au mariage et de le bénir, de porter le viatique aux mourants, de donner lecture aux fidèles de la Sainte Écriture, d’instruire et exhorter le peuple, de présider au culte et à la prière des fidèles, d’être ministres des sacramentaux, de présider aux rites funèbres et à la sépulture. Consacrés aux offices de charité et d’administration, les diacres ont à se souvenir des propos de saint Polycarpe : « Être miséricordieux, zélés, marcher selon la vérité du Seigneur qui s’est fait le serviteur de tous ». Comme la discipline actuellement en vigueur dans l’Église latine rend difficile, en plusieurs régions, l’accomplissement de ces fonctions extrêmement nécessaires à la vie de l’Église, le diaconat pourra, dans l’avenir, être rétabli en tant que degré propre et permanent de la hiérarchie. C’est à la compétence des groupements territoriaux d’évêques, sous leurs formes diverses, qu’il appartient, avec l’approbation du Souverain Pontife, de décider de l’opportunité, quant au principe et quant aux lieux, et pour le soin des âmes, de l’institution de ces diacres. Si le Pontife romain y consent, ce diaconat pourra être conféré à des hommes mûrs mariés après accord de leurs épouses, ainsi qu’à des hommes célibataires aptes à cet office, mais pour lesquels l’engagement au célibat restera une obligation. 

Appels
et recrutements
→  Consulter 

Eglise verte
Initiatives
Consulter

 

Formations
diocésaines
→  Grandir dans la foi

 

Donner
à l'Eglise
→  Participer

Lutter
contre les abus
→  En savoir plus

Horaires
de messes
Trouver 

Le 02 Déc 2022