Sélectionner une page

Confirmations 2022

Mise en avant

Ils étaient une cinquantaine à recevoir le sacrement de confirmation pendant la veillée de Pentecôte, samedi soir, dans la cathédrale Saint-Pierre et Saint Paul de Poitiers. Pendant cette même célébration, 4 personnes (dont un enfant) ont reçu le baptême.

Lors de son homélie, comparant l’Esprit-Saint au futur petit baptisé qui, sagement, déambulait dans la cathédrale, Mgr Wintzer a rappelé que « l’Esprit-Saint ne se commande pas. On ne lui dit pas vient ici ou là. » Et c’est dans cette écoute, dans cette prière, soutenue par les voix de la Maîtrise de la Cathédrale, que la célébration s’est poursuivie.

« Sois marqué de l’Esprit Saint, le don de Dieu. » C’est par ces paroles que l’Archevêque de Poitiers a donc confirmé les adultes, avec une huile parfumée, le Saint Chrême. De la même façon que cette huile répand une bonne odeur, chacun est appelé, par l’élan et la joie de sa vie, à répandre la bonne odeur du Christ, à être un témoin authentique du Ressuscité. Pour beaucoup des nouveaux confirmés, cela a été un moment de vive émotion.

A la fin de ce temps de prière, Mgr Wintzer a envoyé les confirmés vers leurs paroisses où ils auront à vivre leur foi et leur vie en Eglise.

Qu’est-ce que la confirmation ? 

Voici ce que nous en dit la Conférence des Evêques de France sur son site internet :

Comme le baptême, la confirmation imprime dans le chrétien une marque indélébile (c’est ce que l’on appelle le « caractère »). Ce sacrement ne peut donc être reçu qu’une seule fois. Dans l’Eglise catholique, on le reçoit après l’âge de raison. C’est l’évêque qui, de manière ordinaire, célèbre ce sacrement : il manifeste ainsi le lien avec le don de l’Esprit aux apôtres au jour de la Pentecôte et la place des confirmés dans la communion de toute l’Église. C’est lui qui réalise l’imposition des mains.

« Celui qui nous rend solides pour le Christ dans nos relations avec vous, celui qui nous a consacrés, c’est Dieu ; il nous a marqués de son sceau, et il a mis dans nos cœurs l’Esprit, première avance sur ses dons. » (2 Co 1, 21-22)

C’est avec une huile parfumée, le Saint Chrême, que l’évêque marque le front de chaque confirmand. Comme cette huile répand une bonne odeur, chacun est appelé, par l’élan et la joie de sa vie, à répandre la bonne odeur du Christ, à être un témoin authentique du Ressuscité, afin que le corps du Christ s’édifie dans la foi au Dieu, Père, Fils et Esprit, et l’amour des hommes et du monde. Le confirmé porte alors joyeusement la responsabilité de faire connaître aux hommes et au monde l’amour dont ils sont aimés.

« Sois marqué de l’Esprit Saint, le don de Dieu »

La préparation à la confirmation doit viser à conduire le chrétien vers une union plus intime au Christ, vers une familiarité plus vive avec l’Esprit Saint, son action, ses dons et ses appels, afin de pouvoir mieux assumer les responsabilités de la vie chrétienne.

Aller plus loin : la confirmation sur le site de la CEF

La confirmation fait partie des sacrements de l’initiation chrétienne.

 

Aller plus loin

Unité des trois sacrements de l’initiation chrétienne

Par Constance de la Martinière, coordinatrice du Catéchuménat des adultes, diocèse de Poitiers

A toute demande de baptême qui vous arrive, il est essentiel de donner une réponse en cohérence avec le message de l’Evangile : devenir chrétien engage toute la personne dans le déploiement de sa vie. Et ce que Dieu donne pour notre vie de foi vient fortifier les différentes composantes de notre être. Ce qui permet d’accomplir en plénitude notre vocation à suivre le Christ.

C’est pour cela que celui qui veut devenir chrétien reçoit, par les trois sacrements de l’initiation chrétienne- le baptême, la confirmation et l’eucharistie- la plénitude du don de Dieu pour vivre sa foi.

Les notes doctrinales du Rituel de l’initiation chrétienne (N°2, p 11) précisent : « Les trois sacrements de l’initiation chrétienne conduisent ensemble à leur parfaite stature les fidèles qui exercent, dans l’Eglise et dans le monde, la mission de tout le peuple chrétien. »

« Il ne s’agit pas de trois options facultatives ! c’est la composition des trois sacrements entre eux qui constituent le devenir chrétien » ajoute Philippe Barras (La maison-Dieu, 273-2013/1, 125-145)

« Plus encore, dans chacun des trois sacrements la réalité est la même. Chaque fois, il s’agit de faire corps avec le Christ, dans le Christ, de constituer son peuple uni à lui. » Ainsi donc, la visée est unique : faire UN avec le Christ.

Le Rituel (N°2 p ;11) développe précisément cette unité des trois sacrements, unité que nous nous sommes appelés à mettre en œuvre :

« Par le baptême, les hommes deviennent un seul corps, dans la Confirmation le corps du Christ est appelé à sa plénitude, en participant à l’assemblée eucharistique, l’unité du peuple de Dieu est manifestée pour que tout le peuple de Dieu parvienne à l’unité de la famille de Dieu. »

Il y a bien cependant trois sacrements distincts qui sont complémentaires entre eux :

Le sacrement de baptême est pour chacun une naissance à la vie divine, le sacrement de l’Eucharistie est un aliment pour nourrir et faire croître notre foi, le sacrement de la confirmation vient nous affermir pour porter le message de Salut au monde.

Les différences entre les trois sacrements nous révèlent -s’il en est encore besoin- la pédagogie de Dieu qui, en nous donnant la Vie, ne nous abandonne pas, mais au contraire, donne les moyens de l’accueillir et de la faire grandir.

Ainsi, dans toute demande de baptême qui nous arrive, cette demande doit être comprise comme une demande de devenir et de vivre en chrétien. Il ne s’agit pas alors de seulement proposer le baptême, mais de présenter l’ensemble des trois sacrements de l’initiation chrétienne : le baptême, la confirmation et l’Eucharistie. Trois sacrements dont l’unité est si forte, que l’on pourrait y voir un « sacrement unique » : celui qui donne Vie au chrétien et le fait vivre.

Concrètement :

  • Arriver à transformer une demande de baptême en une demande de vie de foi chrétienne.
  • Faire comprendre que la vie de foi, si elle s’ancre dans le Christ, a besoin d’être fortifiée et nourrie pour croître, comme notre corps de chair.
  • A celui ou celle qui pourrait s’effrayer de recevoir 3 sacrements en peu de temps, il nous revient de les rassurer sur le sens de cette unité, reflet de l’unicité du Christ.
  • S’il est important de prendre en compte les cas particuliers, toute vie de foi est appelée à grandir. Il est d’autant plus important d’être bien armé afin que chacun devienne témoin de ce que le Christ a fait pour lui.
  • Dans notre diocèse, le baptême étant reçu habituellement lors de la vigile pascale, le sacrement de la confirmation est donné par Mgr Wintzer à la vigile de Pentecôte qui clôture le temps pascal. L’unité des trois sacrements est ainsi gardée.

Appels
et recrutements
→  Consulter 

Eglise verte
Initiatives
Consulter

 

Formations
diocésaines
→  Grandir dans la foi

 

Donner
à l'Eglise
→  Participer

Lutter
contre les abus
→  En savoir plus

Horaires
de messes
Trouver 

Le 05 Juil 2022