Comme la brebis perdue, Jésus nous prend dans ses bras.

par Élisabeth Proust et Ghislaine Girardin, groupe d’éveil à la foi, à Couhé

Samedi 9 mars 2019, nous sommes heureux de nous retrouver de nouveau à la salle paroissiale de Couhé pour vivre une nouvelle aventure avec Jésus.
Tout le monde se dit bonjour. De nouveaux camarades nous rejoignent.

Un tout petit temps de silence nous permet de nous apaiser. Puis nous écoutons un court extrait de la « mer » de Debussy. Pour mieux écouter, nous fermons les yeux.

On allume ensuite la bougie, qui veut dire que Dieu est là avec nous, qu’il a quelque chose à nous dire dans le secret de nos cœurs. Nous lui ouvrons le nôtre pour qu’il nous donne tout son Amour.
Doucement, l’adulte explique que Dieu nous connait chacun par notre prénom. Il aime chacun de nous et souhaite que l’on reste avec lui. Mais que se passe-t-il lorsque l’on s’éloigne de lui ? C’est ce que nous allons découvrir ensemble aujourd’hui.

En silence, on écoute le récit de Luc (15), la brebis perdue, extrait de « Pomme d’Api Soleil », tout en observant les illustrations.

Dialogue avec les enfants. C’est une histoire de berger et de moutons. Que fait le berger ? Il prend soin de ses brebis, il leur donne à manger, coupe leur laine, les soigne. Il les connait toutes. Elles lui font confiance. Dans cette histoire, une brebis a disparu, alors que fait le berger ? Il part à la recherche de sa brebis perdue. Elle peut tomber, se faire mal, et puis il y a le loup…Qu’est-ce que fait le berger quand il voit le loup, se sauve- t-il ? Non, il va le chasser pour la sauver.
A travers cette histoire, Jésus veut nous dire quelque chose. Qui est le berger pour nous ? Les enfants répondent : « C’est Jésus bien sûr ». Oui, nous sommes tous des petites brebis et  Jésus aime chacun de nous d’un très grand amour. Tout à l’heure, nous parlions du loup, mais qu’est-ce que le loup dans notre vie ? C’est tout ce qui nous éloigne de Jésus. Nous cherchons ensemble ce que l’on peut faire de mal avec notre corps ou bien avec notre bouche ou encore en refusant d’écouter avec nos oreilles ? Les enfants évoquent alors ce qui est mal : la méchanceté, la désobéissance, la violence envers les autres, le refus de partager ..…Mais Jésus ne veut pas que nous soyons dévorés par ce qui est mal, il ne veut pas que ses brebis se perdent. Il veille toujours sur nous et revient toujours à notre rencontre. Comme la brebis perdue, il nous prend dans ses bras.

Nous distribuons aux enfants des pas tout gris. Nos pas peuvent nous éloigner de Jésus. Nous allons écrire chacun un mot ou une phrase qui évoque ce que l’on fait de mal.

Nous partons ensuite à l’église pour porter nos pas gris à Jésus. En échange, le prêtre, qui représente Jésus, nous attend en habit. Chacun notre tour, nous donnons notre pas, le prêtre nous remet un joli pas de couleur sur lequel est écrit ; « Jésus t’aime ».

Pour terminer, le prêtre nous aide à prier :

Merci Jésus de prendre soin de moi
Et de donner ta vie pour moi
Tu es toujours-là
Même quand je m’éloigne de toi
Apprends-moi à reconnaître ta voix
Guide mes pas pour que je ne tombe pas.

 

 

De retour dans la salle, nous partageons un petit goûter, et nous nous disons à la prochaine fois :

ce sera le samedi 13 avril.

En partant chacun emporte l’histoire de « la brebis perdue » à colorier à la maison.