L’ABSIE / SAINT-PAUL-EN-GATINE / SCILLE

L’église de l’Absie

L’Absie se trouve à l’intersection de deux voies romaines qui sont aujourd’hui deux routes départementales –l’abbaye relevait de la paroisse de la Chapelle-Seguin . Pendant la Révolution, le curé prêta serment à la constitution civile du clergé et fut massacré en 1794. L’église de l’Absie est devenue paroissiale en 1824. L’Absie remplace la Chapelle-Seguin comme chef-lieu de la commune en 1836 et obtient la propriété de l’église.

La nef peu large pour sa longueur, mais plutôt haute lui donne une impression d’austérité et le chœur paraît étriqué – il faut garder en mémoire que l’église était entièrement réservée aux moines. Le bâtiment gothique a subi des transformations au 19ème siècle ; le clocher du carré du transept a été supprimé entre 1817 et 1840 ; puis, en 1887 le mur qui séparait le bras nord du transept de la chapelle de la Trémoille a été abattu, lui donnant un aspect dissymétrique. Ensuite l’abbé Popelineaux a fait reconstruire le clocher devant la façade des Appelvoisin, et établir une tribune au fond de la nef. C’est dans notre église que l’on trouve le plus vaste ensemble de peintures murales après St-Savin. Le décor peint de l’église a été réalisé sous l’abbatiat de la famille d’Appelvoisin dont les armoiries se lisent en plusieurs endroits de l’édifice.

Le sanctuaire, lieu de la célébration eucharistique a été refait en 1976 – l’autel occupe la presque totalité du carré du transept – sa disposition permet les célébrations face
à l’assistance.

Au cours de sa longue histoire, cette église a vu son architecture se modifier, mais c’est toujours le même Seigneur que l’on y prie…………

L’église de Saint Paul en Gâtine

Saint-Paul apparaît dans les textes en 1151 – et la forme de Saint-Paul-en-Gâtine est attestée dès la fin du 13ème siècle – la paroisse est unie à un prieuré de l’abbaye bourguignonne de Cluny. Le bâtiment ancien de ce prieuré est à quelques dizaines de mètres au sud de l’église. L’archevêque de Bordeaux, Bertrand de Goth passa à St-Paul en avril 1305 ; c’est au cours de cette visite pastorale qu’il apprit qu’il avait été choisi pour pape par les cardinaux. Il prit le nom de Clément V (1305-1314) et il fut le premier pape à s’installer à Avignon.

Après la Révolution, rattachée tantôt à Moutiers, tantôt à l’Absie, la paroisse a eu un curé résident à partir de 1826.

L’église est construite sur une pente, il faut six marches pour accéder à la belle porte fleuronnée du 15ème siècle décorée de trois blasons muets. En entrant dans la nef, on a l’impression d’une église toute en longueur – il n’y a pas d’allée centrale, on remonte par les côtés. La voûte moderne en plein cintre à deux doubleaux a été récemment peinte. On la comprend rabaissée par rapport à son niveau d’origine en voyant le vitrail gothique du mur du fond caché en sa partie haute. Une partie des murs a été refaite au 19ème siècle. Deux autels sont installés en fin de nef : à gauche l’autel de la Vierge, et à droite celui de St-Joseph. Le chœur comprend deux travées à voûtes gothiques octopartites, et se termine par un chevet droit.

L’autel en pierre est placé dans la seconde travée du chœur à laquelle on accède par trois marches – sa disposition permet de célébrer face à l’assistance.

Dans ce village où subsistent quelques maisons anciennes, au cœur des jolis paysages de la Gâtine, une petite église, témoin d’une longue histoire de foi.

L’église de Scillé

Scillé a été habité d’ancienneté, comme en témoignent les sarcophages mérovingiens découverts à l’entour. La paroisse est dite sous le patronage de Notre-Dame en 1317, mais le patronage est passé par la suite à Saint-Hilaire. L’abbaye de Bourgueil (Indre & Loire, jadis dans le diocèse d’Angers) fondée à la fin du 10ème siècle y aura un prieuré qui sera accolé au côté nord de l’église. Jusqu’à la Révolution la cure était à la nomination de l’abbé de Bourgueil – il y aura un prêtre à demeure à partir de 1840.

Après la guerre de cent ans et après les guerres de religion (l’église fut en grande partie détruite par les protestants du seigneur de Puy-Chenin) l’abside de l’ancienne église est remplacée par un chevet droit avec une grande baie gothique, et la charpente est refaite. En 1994, le clocher, qui menaçait ruine est rasé et refait à l’identique. En 1996 le vieux plafond de plâtre est enlevé, laissant heureusement place à une charpente apparente en châtaigner. La toiture est refaite.

La nef, inégale, plus large à l’ouest qu’à l’est, n’est éclairée que par deux baies du mur sud. Le chœur est flanqué de deux chapelles (Ste Catherine d’Alexandrie à gauche et la chapelle de la Vierge à droite) l’ensemble a quand même une belle continuité.

L’autel est en bois, disposé entre les chapelles pour permettre les célébrations face au peuple.

Une église toute simple, reflet d’une longue histoire de foi.

L'Absie St Paul en Gâtine Scillé

Geay Marie-Françoise – mariefrancoisegeay@orange.fr – tél : 05 49 95 93 59 et Girault Monique – nicoug79@gmail.com – tél : 05 49 95 84 67

Retailleau  Lara – plaudfamily@gmail.com – tél : 05 49 64 16 72

Goussé Geneviève – tél : 05 49 95 86 49

Blais Marie-Jeanne – mjbeto79@orange.fr – tél : 05 49 95 80 99

Lièvre André – liean@gmail.com –tél : 05 49 95 80 69

Père  Martin Boutin

Martin.boutin@orange.fr

tél : 05 49 95 81 06