FiER d’être au Synode

Témoignage de Mathieu, délégué pour l’EDEJI au synode

A la fierté que j’ai ressentie quand les responsables m’ont demandé de représenter l’EDEJI au synode, a suivi un temps de stress ne sachant pas ce qui m’attendait, comment ça allait se passer, si j’allais être capable….

Mes incertitudes se sont vite envolées, tout ayant été très bien organisé et expliqué. Dans les différents groupes de travail, je me suis senti accueilli et écouté. J’ai pu facilement prendre la parole. J’ai été capable d’expliquer ce que nous souhaitions pour l’EDEJI et heureux de voir l’intérêt des autres délégués qui pour certains, ont découvert les activités de l’EDEJI et la fraternité des amis de saint André Hubert Fournet. J’ai été heureux d’avoir été choisi comme rapporteur de groupe, d’avoir su faire des choix au moment des votes, d’avoir servi la messe.

Cette expérience a été bénéfique. Elle m’a permis de prendre confiance en moi, de savoir écouter les autres, de respecter les idées de chacun et de défendre celles de l’EDEJI qui se retrouvent par exemple dans les Actes du Synode au chapitre 3 :

Former une Église de la rencontre et du partage : « Appeler chacun selon son charisme »

3.1.1. Intensifier une « culture de l’appel » à partir des charismes des personnes et non d’abord des besoins de l’Église.
3.1.2. Croire dans les charismes de chacun, quelles que soient ses fragilités.