Pôle formation et annonce de la foi

Voir

Les vols dans les Églises

(extraits du Guide de travail N°1 du diocèse 2005 – p. 118).

Comment procéder en cas de vol ?

Si vous constatez un vol dans votre église, la conduite à tenir est simple mais doit être rapidement menée. Une personne (et une seule) doit être identifiée comme personne référente (apte à initier les démarches suivantes) au nom de la communauté locale. C’est une démarche en 4 étapes simples à mettre en œuvre. Dans tous les cas, il faut être rapide, ne jamais perdre de retard en vaines polémiques consommatrices de temps et conserver avec rigueur les interlocuteurs ci-dessous. À tout moment, vous pouvez, avec confiance les rappeler si vous avez le moindre doute ou la moindre interrogation. Si vous ne pouvez mettre en œuvre, dans l’ordre, l’une des étapes, passez à l’étape suivante.

1. Première étape

Téléphonez au maire de votre commune ou à l’adjoint chargé du patrimoine pour l’informer du vol (l’église est souvent propriété communale, les objets également, tout en étant affectés au culte) : il pourra être un appui précieux. De plus, sans être propriétaires, les mairies peuvent avoir des photographies des objets conservés dans les églises.

2. Deuxième étape

Téléphonez (vous-même ou la mairie) au Conservateur des Antiquités et Objets d’Art de votre département : Pour la Vienne (Direction régionale des Affaires Culturelles de Poitou-Charentes 05 49 36 30 30 ou 0549465794), Pour les Deux-Sèvres (Conseil Général des Deux- Sèvres 05 49 06 79 79) pour l’informer.
Il pourra vous dire (si vous ne le savez déjà) si l’objet volé est propriété de la commune ou de l’association diocésaine, et vous transmettre, la plupart du temps, une photographie et un descriptif de l’objet.

3. Troisième étape

C’est le propriétaire qui doit déposer plainte (soit au commissariat, soit à la gendarmerie) muni d’une photographie, des dimensions de l’objet et d’une description. Au moment de la déclaration, il faut absolument préciser qu’il s’agit du vol « d’un bien culturel ». Ainsi la photographie de l’objet sera directement transmise aux fichiers nationaux de l’Office central de
répression contre le trafic des biens culturels.

Les compléments d’information :
Des erreurs, des incompréhensions peuvent se produire au cours de la procédure qu’il faut pouvoir éclaircir rapidement.
Si des historiens de l’art, habitants de votre commune ont des informations sur le ou les objets volés, transmettez-les au conservateur des Antiquités et Objets d’Art de votre département (s’il ne les possède pas déjà), puis au commissariat (vousmême ou le propriétaire) pour compléter et/ou modifier la déclaration, en toute intelligence.

4. Quatrième étape

Afin de faire le bilan de vos démarches, informez par un bref courrier la secrétaire du comité « Objets du culte » de la Commission Patrimoine Culture et Foi, qui est en relation permanente avec les Conservateurs des Antiquités et Objets d’Art.