Eucharistie

Pôle formation et annonce de l' Evangile

Voir

 

Eucharistie

 

La Foi reçue au baptême doit se nourrir : elle se nourrit à la prière personnelle, à la parole de Dieu mais aussi au sacrement de l’eucharistie. Le concile propose le fait de communier comme le sommet de la participation active à la messe :

«  La communion, sommet de la participation à la messe (…)

On recommande fortement cette participation plus parfaite à la messe qui consiste en ce que les fidèles, après la communion du prêtre, reçoivent le Corps du Seigneur avec des pains consacrés à ce même sacrifice. » Constitution sur la Liturgie n°55

Il y a la première des communions qui comme son nom l’indique est un chemin ouvert à des communions ultérieures.

L’eucharistie dominicale permet aux chrétiens de dimanche en dimanche de nourrir leur foi et leur- relation au Christ en Église en communiant à la parole de Dieu et au corps du Christ.

En dehors de la messe, la communion est apportée aux malades. De plus en plus, ce lien entre la communion aux malades et la messe est signifiée à la fin de la messe par l’envoi des personnes qui vont porter la communion.

 

 

Pour aller plus loin :

Service de Catéchèse et Catéchuménat (SDPCC) : https://www.poitiers.catholique.fr/accueil/leglise-diocesaine/pole-formation-annonce-de-levangile/catechese-et-catechumenat/

et sur le site du Centre Théologique de Poitiers : quelques interventions du Père Yves-Marie Blanchard

La messe est-elle un sacrifice ?

Corps et sang du Christ