Contact : 

Annie Giret
06 78 07 68 63

PÔLE CHARITÉ, FAMILLE ET SOCIÉTÉ

Voir

Pèlerins de l’Eau Vive

Officiellement, nous sommes reconnus en tant qu’association de fidèles laïcs du Christ, et envoyés au service de nos frères malades de l’alcool et de leurs familles, pour leur révéler de quel amour ils sont aimés ! Nous savons que la guérison de la dépendance alcoolique ne s’obtient pas sans une abstinence totale, et à vie, de toute boisson alcoolisée.
Touchés directement ou indirectement, nous sommes ces tout-petits que l’alcool a blessés. Le docteur Marion Cahour, notre fondatrice, aimait à répéter que la maladie alcoolique détruit tout dans l’homme, qu’il s’agit d’une épreuve encore plus spirituelle que corporelle, que l’âme y est atteinte dans son centre le plus profond.

Pour lutter contre le mal spirituel, nous proposons une thérapie spirituelle. Cette guérison s’opère en deux temps : l’acquisition d’une abstinence totale et à vie qui permet de poursuivre vers la guérison de fond, la cure de l’âme. Jésus est seul Maître de ce très long combat auquel nous voulons collaborer :

  • par nos pèlerinages où nous brandissons avec foi nos pancartes : “Jésus, Sauveur, guérisnous de l’alcool, merci !”
  • par notre pratique quotidienne du verre d’eau de la Samaritaine qui nous unit si puissamment les uns aux autres (voir encadré).
  • par nos rencontres au sein des groupes locaux où nous vivons l’accueil, l’écoute et le respect de chacun, la prière, la joie, et toujours une grande charité fraternelle.
  • par l’eucharistie surtout, sans laquelle nous ne saurions trouver remède à notre misère…

Car si nous savons que nous sommes des blessés de la vie, nous apprenons jour après jour que ce qui est pauvre dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour confondre ce qui est fort ; que Dieu nous appelle à son admirable lumière, nous qu’Il a créés pour la Vie.

Le verre d’eau de la Samaritaine

Chaque soir (car la victoire du lendemain se gagne la veille au soir), remplir un verre d’eau en récitant le Notre Père pour qu’il devienne le verre d’eau tendu à la Samaritaine.
Chaque matin, au réveil, l’avaler dans la confiance en disant : “Jésus sauveur, guéris-moi de l’alcool. Merci.”
Se lever en récitant la prière des Pèlerins de l’Eau Vive :

“Mon Dieu, viens à mon aide. Seigneur, à mon secours.
Je me décide à préférer aujourd’hui Jésus-Christ, mon Sauveur, à mon alcool.

Sainte Vierge, je remets mon choix dans tes mains.
Prie pour que je tienne bon.

O mon Père du ciel, entends mon cri de pécheur,
Prends pitié de moi et donne-moi le courage de recommencer cette prière demain.

Notre-Dame des Missions Impossibles,
Priez pour nous.”

Prière à dire pour soi ou pour un frère.