Contact : 

Mail

PÔLE CHARITÉ, FAMILLE ET SOCIÉTÉ

Voir

FCPMH « Frat »

Fraternité Chrétienne des Personnes Malades et Handicapées

Ses objectifs

– Rejoindre, cheminer, annoncer…
– Aller à tous, rompre l’isolement.
– Susciter en tous des gestes de fraternité.
– Lutter contre la mentalité d’assisté.
– Croire en chacun, en donnant à chacun de croire en ses possibilités.

Son histoire, sa vie dans le diocèse

“Ce qu’il y a de fou dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour confondre les sages ; ce qu’il y a de faible dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour confondre ce qui est fort” (saint Paul, 1 Corinthien 1, 26-31). C’est bien ainsi qu’est née la Fraternité Chrétienne des Personnes Malades et Handicapées en 1945.
Le fondateur, le père Henri François de Verdun, toujours malade, est ordonné prêtre pour qu’il ait au moins la joie de célébrer quelques messes. Sa mission est de visiter les malades. L’esprit du père François est celui-là même de l’Évangile : “Bonne Nouvelle pour tous”.
C’est notamment aux personnes malades et handicapées, à ceux qui sont blessés dans leur corps au plus profond, souvent isolés par la maladie ou le handicap, que le père François a appris la fraternité. “Les apôtres des malades et handicapés seront les malades et handicapés” disait-il. Et la Fraternité nous dit : “On ne s’en sort pas tout seul. Tu es vivant ; lève-toi et marche”. Cela est notre devise. La Fraternité est née dans notre diocèse grâce au père Georges Charbonnier, qui a rencontré le père François dans la banlieue parisienne. Avec l’accord de Mgr Vion en 1961, il commence la Fraternité avec Jeannette Brottier, elle-même handicapée. La Fraternité permet à la personne malade ou handicapée d’être une personne à part entière. La Fraternité nous aide à être solidaires les uns des autres par des visites, des appels téléphoniques, des rencontres mensuelles au cours desquelles il y a un temps de partage sur le vécu du mois : joies, peines, projets, suivi d’un partage de la Parole de Dieu et d’un temps convivial.

Dans le diocèse, il existe plusieurs groupes : à Mauléon, Parthenay, Saint-Romans-les-Melle, Poitiers et Civray. Nous espérons que cette année un autre groupe naisse après un temps de cheminement avec un groupe existant. Chaque année, une fête diocésaine nous rassemble, soit dans les Deux-Sèvres soit dans la Vienne, au cœur d’une communauté locale qui nous accueille. Chaque personne malade ou handicapée désire trouver sa place dans notre Église diocésaine. Un responsable diocésain, un accompagnateur spirituel, une équipe diocésaine sont animateurs de ce mouvement.

Nous désirons que chaque membre des communautés locales soit en éveil pour faire connaître notre mouvement auprès des personnes malades et handicapées et leur famille. De nombreux témoignages pourraient exprimer les valeurs bénéfiques de ce mouvement.