«Voir l’autre comme un être en devenir»

Rencontre régionale des aumôneries de prison.

Textes et photos : Xavier Guilloteau – Aumônerie de la prison Poitiers-Vivonne

Les aumôniers des prisons de la région Nouvelle Aquitaine se sont retrouvés pour leur rencontre annuelle à «La Solitude» à Martillac près de Bordeaux.

Les 20 lieux de détention des deux régions apostoliques de Bordeaux et Poitiers étaient présents. Aumôniers et auxiliaires ont présenté les différentes réalités rencontrées. Entre les Centres de Détention, les Maisons d’Arrêt, Maisons Centrales,… Entre les lieux de femmes ou les lieux d’hommes. Tant de réalités sont présentées de Guéret à Bayonne et de Uzerche à Dax de Saint Martin de Ré à Agen.

Qui sont les détenus rencontrés ?
Des femmes et des hommes qui ont vécu, à un moment de leur vie, une situation qui les a emmenés vers la détention. Nous ne sommes pas là pour juger, d’autres s’en chargent, mais pour accompagner des personnes à vivre leur temps de détention, les accompagner dans leur vie au regard du Christ au regard des Évangiles.

Des personnes en devenir !
La principale place de l’aumônier en détention et de « Voir l’autre comme un être en devenir ». Un être et un frère ? Frère en Christ, tel doit être le regard que l’aumônier se doit de porter face à la personne détenue, un frère que l’on accompagne dans sa vie d’aujourd’hui. Pour le soutenir et guider dans ce temps plus ou moins long qu’il subit actuellement.

Une position d’écoute et de prière.
Durant le weekend, Martine Piton, psychologue dans les Deux-Sèvres, a fait travailler le groupe sur l’Écoute. Quelle Écoute… quelle attention… quelle position… devons-nous avoir face à ce que l’on reçoit ?
Mettre en place une Écoute compréhensive et active. Que cette Écoute devienne prière à présenter à Dieu avec les histoires, les douleurs, les espoirs, et les désespoirs portés.

Une vie sacramentelle
A chacun son histoire au sein des centres pénitentiaires. Des demandes sont faites pour recevoir les sacrements de réconciliation, de baptême, de l’eucharistie, de confirmation ou encore de mariage. Un accompagnement particulier se met en place à ces moments-là. Dans la plupart des prisons, une messe est proposée régulièrement.

L‘aumônerie de la prison : le culte rencontre la laïcité.
Les Aumôneries ont été créées sous Napoléon. Un lien se met en place entre l’État et l’Église. Madame Meslet responsable des cultes au sein de la Direction interrégionale de l’administration pénitentiaire région de Bordeaux est venue nous en parler ; rappel de la loi de Juillet 2014 et présentation de la nouvelle législation toute récente du 19 février 2019 sur la simplification de la procédure pénale. Toute mesure mérite un temps de travail complémentaire, même pour les aumôniers de prison.

Une vie régionale : une élection pour 3 ans…
Bruno Genet, aumônier de la prison de Poitiers-Vivonne, arrive au terme de son mandat régional et a fait valoir ses droits à la retraite. Après une année de consultation plusieurs personnes ont été pressenties pour ce poste de liens et de soutiens. L’élection a retenu Roger Pacreau – diacre, de l’aumônerie de la prison de Niort, accompagné de Jean-Paul Tourvieille d’Angoulême.

et une vie nationale.
C’est en présence du père Jean-François Penhouet, aumônier national que la session s’est terminée. Plusieurs points ont été abordés : quelle est la place d’un aumônier dans la société d’aujourd’hui ? La participation au Grand débat proposée par le Président de la république ? Quelle relation avec les autres cultes ?… que de questions qui vont amener des réflexions profondes aux cœurs des équipes d’aumôneries durant la saison prochaine.

Trois jours d’échange de partage qui permettent de raviver les cœurs et les oreilles pour repartir pour une nouvelle année auprès des détenus et de l’administration pénitentiaire.

————————————–

Le diocèse de Poitiers accueille dans son territoire quelques 800 détenu(e)s dans les prisons de Poitiers-Vivonne et Niort. Monseigneur Pascal Wintzer y a célébré des sacrements de l’initiation chrétienne, les fêtes de Noël et Pâques.

Les responsables appelés sont pour les prisons de Poitiers-Vivonne : le père Patrick Gobin et Xavier Guilloteau et pour celle de Niort Roger Pacreau diacre.

Des voix se portent sur les ondes de RCF Poitou tous les jeudis soir de 18h à 20h avec l’émission « CRI  fréquence Pierre-Levée »

La solitude
Intervention de Mme Piton
Intervention de Mme Meslet
Élection de Roger Pacreau
Verre de l'amitié
Saint Vincent de Paul, Saint patron des détenus.
Les dessins de Vincent Duval
2 journées croquées