A générations nouvelles, Eglise nouvelle

Par Agnès Manesse, responsable de la catéchèse et du catéchuménat (photos : Jean Souville)

La diversité au service de l’unité

« Descendons et embrouillons leur langue, qu’ils ne se comprennent plus les uns les autres. » Les confirmands réunis ce samedi, veille de Pentecôte, dans l’église Notre-Dame de l’Annonciation de Buxerolles, auraient pu ressembler à ces peuples de Babel,  tant était manifeste leur diversité. Hommes, femmes, jeunes étudiants, retraités, d’origine étrangère, poitevins de souche, de divers territoires du diocèse. Chacun avec son itinéraire de vie, de foi, parfois avec des blessures physiques, intimes… Et pourtant, quand est proclamée la Parole de Dieu « chacun d’eux entend parler dans leurs langues des merveilles de Dieu ».

Et le dialogue, le partage s’instaurent… « Si nous n’avons pas la même façon de célébrer, de prier, nous accueillons comme une richesse ce que vit l’autre. C’est le Christ qui nous unit » Chacun, confirmands, accompagnateurs, parrains et marraines présents ont reconnu là un des fruits de l’Esprit que l’apôtre Paul annonce dans sa lettre aux Galates. Car ils sont nombreux ces fruits : nous les avons inscrits dans une colombe colorée.

« Ce qui fait la Gloire de mon Père, c’est que vous portiez beaucoup de fruits… » nous disait le Christ le dimanche 29 avril, lors de la rencontre des confirmands à Pitié,  « et que vous soyez pour moi des disciples ». Devenir disciple du Christ, telle est la visée des sacrements de l’initiation chrétienne et tout particulièrement celui de la confirmation que ces 60 adultes ont demandé à recevoir et à laquelle ils se préparent depuis un an.

Naître d’eau et d’Esprit

« Dans la confirmation, marqués par le don de l’Esprit, les baptisés sont pleinement configurés au Seigneur et remplis de l’Esprit Saint pour être capables de rendre témoignage devant tous et d’amener le plus tôt possible le Corps du Christ à sa plénitude. » (Vatican II, AG n°36). Baptisés depuis Pâques ou depuis plus longtemps, les confirmands ont fait mémoire de leur baptême dans le baptistère de Poitiers. Le père Wintzer en les invitant à se marquer de l’eau, leur a rappelé que dans ce lieu, des générations de chrétiens des premiers siècles avaient été plongés, eux aussi, dans les eaux de la mort et dans la Résurrection du Christ.

Revêtus de l’écharpe blanche baptismale, les confirmands ont été accueillis à la porte de la cathédrale et ont reçu la lumière du cierge pascal. Après la Vigile de Pâque, mère de toutes les célébrations, qui ouvre les 50 jours du temps pascal,  nous entrions alors dans la vigile de Pentecôte pour demander l’abondance du don de l’Esprit sur chacun des confirmands.

L’Esprit source de nouveauté

Dans son homélie, le père Wintzer a remercié les confirmands d’être source de joie, par le regard neuf qu’ils portent sur l’Evangile et l’Eglise. Il les a exhortés : « Pour que le titre du synode soit vraiment vécu, aidez-nous à faire du neuf, à nous centrer sur l’essentiel : Jésus ! » Puis s’adressant aux « vieux » baptisés : «  A générations nouvelles, Eglise nouvelle, Evangile nouveau. Gardons toute notre vie notre soif, notre désir de Dieu. Plaçons-nous, ensemble, sous l’action de l’Esprit qui est le maître du désir. »
Lire l’homélie de Mgr Wintzer

« Devant tous ceux qui sont ici, êtes-vous prêts à affirmer votre confiance en Dieu le Père, en Jésus son Fils et dans le Saint Esprit ? – Nous croyons ». Par l’imposition des mains, les prêtres et l’évêque ont invoqué le Père sur les baptisés pour qu’Il répande sur eux son Esprit en plénitude.  « Viens Esprit du Dieu vivant, renouvelle tes enfants », avons-nous chanté. Puis, accompagné de son parrain-marraine, présenté par lui, chacun, chacune a été marqué, avec le Saint Chrême,  du sceau du don de l’Esprit. Alors éclate l’action de grâce des nouveaux disciples du Christ : « Marqués du sceau de l’Esprit Saint qui nous unit encore plus à ton Fils, avec tous les confirmés de Pentecôte, Père, nous te rendons grâce. »

Confirmés pour une Eglise missionnaire

Unis au Christ, les nouveaux confirmés agrandissent, élargissent le Corps du Christ qu’est son Eglise. C’est à l’Evêque qu’il revient de les accueillir et de les reconnaître comme disciples-missionnaires dans son diocèse. Afin de signifier le lien étroit avec les paroisses, il a appelé les représentants des communautés à remettre aux confirmés un écharpe rouge, symbole de leur nouvel état, les invitant  à  célébrer l’Eucharistie le lendemain en paroisse. Le Père Wintzer leurs a confié ces nouvelles générations dans la foi pour qu’ensemble ils vivent et annoncent l’Evangile.