Les martyrs d’Algérie béatifiés en décembre

Christian Genre, pôle communication.

Evoquée hier par le Pape François, la nouvelle de la béatification des 19 martyrs d’Algérie a été officiellement confirmée aujourd’hui par les évêques d’Algérie.

Notre diocèse est particulièrement concerné par cette béatification puisque parmi eux figure le Frère Bruno  Lemarchand issu de notre diocèse supplicié avec ses frères trappistes de Tibhirine.

Vous retrouverez ci-dessous l’article de Marine Henriot de Vatican News.

Le 8 décembre 2018 est vraisemblablement une date qui restera dans les mémoires de l’Eglise algérienne. C’est ce jour qui a été choisi pour célébrer en la basilique de Santa Cruz à Oran la béatification de 19 martyrs. 19 religieux et religieuses français assassinés dans les années 1990, décennie noire pour l’Algérie.

Dans leur communiqué les évêques d’Algérie parlent d’une «grande joie» et d’une «bonne nouvelle». Il faut dire que le chemin fut long, la cause de la béatification a été ouverte en 2006 à Alger, en janvier dernier le Pape donnait son accord pour la promulgation des décrets de béatification. Béatification qui sera donc célébrée par le cardinal Becciu, préfet de la Congrégation pour la cause des saints, il est l’envoyé personnel du Pape François.

21 ans après après leur assassinat, six religieuses et onze moines dont les 7 cisterciens de Tibhirine voient donc leur martyre reconnu. Les 7 moines de Tibhirine, tristement entrés dans l’histoire, avaient été enlevés en mars 1996 dans leur monastère de Notre Dame de l’Atlas, seules leur têtes avaient été retrouvées quelques mois plus tard, aujourd’hui la cause de la mort des frères est encore floue. Les six religieuses ont été tuées dans cette même décennie noire, en 1994 et 1995 à Alger.

Mgr Pierre Claverie, évêque d’Oran, a été lui assassiné le 1er août 1996 par l’explosion d’une bombe devant son évêché, il avait 58 ans. Un attentat intervenu peu après la visite en Algérie du ministre Français des affaires étrangères, Hervé de Charette, il s’était rendu sur la tombe des moines de Tibhirine.

«Que leur exemple nous aide dans notre vie d’aujourd’hui», déclarent les évêques d’Algérie, affirmant que cette béatification sera, pour l’Eglise et le monde, un appel pour «bâtir ensemble un monde de paix et de fraternité», une manière pour l’Eglise algérienne et le pays tout entier de tourner cette sombre page de l’histoire.