Messe des juristes pour la St-Yves

Poitiers, église Notre-Dame-la-Grande

Messe de la saint Yves, saint patron des juristes et des avocats
Vendredi 18 mai 2018, 12h05 à Notre Dame la Grande Poitiers
Présidée par Mgr Wintzer, Archevêque de Poitiers

N.B.: en conséquence, il n’y a pas de messe de 12h05 ce jour à St-Porchaire

Pendant des années, les juristes réunis autour de leur évêque ont célébré la messe du Saint Esprit. Depuis l’an dernier, à Poitiers, une nouvelle tradition a vu le jour : la messe de la St Yves.

Qui était ce dernier ?

« Fils d’un seigneur breton, Yves Hélory de Kermartin ou Yves de Tréguier (1253-1303) étudia à Paris ainsi qu’à Orléans où il fut licencié à la fois de droit canonique et droit civil. Animé par sa foi qui le pousse à prendre juridiquement la défense de personnes trop misérables pour pouvoir recourir aux services des auxiliaires ordinaires de la justice, il décida de devenir magistrat ecclésiastique motivé par la mission de dire le droit et de décider réellement de l’issu du litige. La fonction d’Official l’amena à connaître des conflits opposant les clercs, ceux à caractère à la fois séculier et religieux, mais encore des causes intéressants les veuves, les orphelins et les « misérables personnes ». À l’occasion, il se transformait en avocat plaidant gracieusement devant de modestes tribunaux seigneuriaux. Il cumulait trois fonctions : celles de magistrat, d’avocat et de prêtre.

Canonisé officiellement en 1347, Saint-Yves devint le symbole de l’avocat irréprochable, se substituant dès lors au patronage traditionnel de Saint-Nicolas qui aurait sauvé des innocents condamnés au supplice en inspirant un songe à l’empereur. Par la suite, la renommée du juge breton acquit une véritable dimension européenne. Prêchant l’union du Droit et du Juste, Saint-Yves proposa pour modèle éthique à quiconque consacre sa vie professionnelle au service du droit, trois valeurs fondamentales et intemporelles qui sont l’intégrité, l’esprit de paix et la charité. » (Sources : Th. Hamon (Université de Rennes I), Saint-Yves et les Juristes, Revue Armorik, Editions Anagrammes, Perros-Guirec, 2003, n° 1, pp. 120-139)

Beau modèle pour les juristes qu’ils soient avocat ou non, ce sera pour tous qu’ils soient avocats ou professionnels de se réunir ensemble pour prier.