Décès du Père Jacques Bernard

Il était hospitalisé depuis quelques jours.
Confiant dans l’Amour du Seigneur, nous savons Jacques entre ses mains.
La célébration de ses obsèques se déroulera ce jeudi 22 juin 2017, à 10h, en l’église Notre-Dame de l’Annonciation (Planty – 1 avenue de l’entraide à Buxerolles).
Elle sera présidée par Monseigneur Pascal Wintzer, archevêque.
Vous êtes tout invité à vous unir à cette célébration, soit par votre présence, soit par la prière.
Nous prions aussi pour la famille du Père Jacques, spécialement ses trois soeurs et son frère, et ses amis.
En communion,

Jacques BERNARD nous quitte, le 17 juin au CHU de Poitiers.

Tu étais à dix jours de fêter ton jubilé — 60 ans de sacerdoce — après l’ordination du 27 juin 1957 où nous étions côte à côte à la cathédrale. Et voilà un dénouement rapide : en quinze jours, une infection pulmonaire inattendue et ses complications que tu as juste eu le temps de voir venir. Tu étais certes prêt à l’imprévu, depuis cette méchante grenade d’après-guerre qui t’avait marqué main, visage et quand même laissé un oeil, juste ce qu’il fallait pour le ministère, et tu as su t’en servir !

Nommé d’abord vicaire à Saint-Savin (heureux temps où il y avait là deux prêtres), puis en 59 vicaire à Chauvigny, et encore dans l’équipe des prêtres à Saint-Etienne de Niort en 66. Tu y resteras même après la transformation de l’ancienne paroisse en Secteur de la Source, en 90. Mais le cadre de la pastorale paroissiale ne te suffisait pas. De plus en plus s’affirmait ton goût de la rencontre des personnes : d’abord dans l’Action catholique de l’enfance des milieux indépendants, dont tu fus l’aumônier fédéral dès 1971, puis pour le monde ouvrier des Deux-Sèvres en 96, à Thouars où tu étais nommé depuis 1993, voyant peu après s’élargir le nombre des communes dépendant de ce secteur.

Dernière nomination : Cerizay, en 2007. On sait comme le monde ouvrier a marqué cette commune avec Heuliez. Tu prenais de plus conscience du fait que nos paroles marquent moins que nos actes ou que nos manières d’être. C’est une conviction profonde que tu gardes, l’âge venant, quand tu te retires à Poitiers en 2012, toujours présent et discrètement actif au sein des associations de quartier, en lien avec les équipes presbytérales d’évangélisation du monde ouvrier.

Garde nous, Jacques, ta belle fidélité à écouter et à servir sans bruit les hommes qui nous entourent.

Par le père Jacques Lefebvre

Père Jacques Bernard
Photo du cours 1957
Photo du cours 1957