Une journée à la session d’été du Centre de Musique Sacrée

Par Julien Girardin-Stika, Pôle communication –

Lorsque l’on arrive sur place, la première impression est celle d’une colonie de vacances : des jeunes dispersés en diverses activités accompagnés par des animateurs presque aussi jeunes qu’eux, le tout avec une bonne humeur ambiante. Pourtant, il ne s’agit aucunement d’un camp d’été destiné à occuper des enfants. Les jeunes inscrits travaillent consciencieusement et avec beaucoup de sérieux afin de parfaire leur technique musicale.

« De la musique avant toute chose »

Répétition

Répétition

A Coutière, dans les Deux-Sèvres, durant des heures chaque jour, des jeunes de 8 à 17 ans s’entraînent, répètent et travaillent. Ils sont musiciens, expérimentés ou débutants. Tous ont à cœur d’apprendre. Au programme de ces 5 jours que durent la session, de la musique bien sûr, mais aussi des ateliers théâtre, de la danse, découverte de l’art floral, jardinage… Les activités sont variées, même si la musique occupe une grande partie de l’emploi du temps. Il faut dire que l’objectif de cette session d’été du CMS est de « former des jeunes à un instrument pour être au service de leurs paroisses », explique Sylvia Labbé, la directrice. Le défi qu’elle et son équipe d’animateur doit relever, c’est le concert de fin de session qui aura lieu le dimanche 16 juillet en l’église de Vasle, non loin de là. « Nous avons 5 jours de répétition et de formation pour apprendre plus d’une quinzaine de chants ».

Répétition

Répétition

Tout le monde n’est pas au même niveau et les instruments sont très variés : flûte à bec, guitare, batterie, harpe, violon, basse… il y en a pour tous les goûts. Et pourtant tout ce petit monde coexiste en cherchant l’harmonie.

De la musique, oui, mais pas seulement

Des temps de pause sont nécessaires et permettent aux jeunes musiciens de prendre un peu de repos. Il y a aussi des temps plus spirituels, où chacun se pose pour prendre le temps de réfléchir. Cette année, cette jeune génération est tout naturellement invitée à répondre aux questions lancées par le Synode diocésain « avec les générations nouvelles, vivre l’Évangile ». Il y a aussi des ateliers durant lesquels ils s’exercent à d’autres formes d’art et d’activité ludique et créatives.

Tout cela créé une ambiance des plus agréable et joviale. C’est en partie l’esprit du CMS. Quand on demande à Sylvia Labbé et aux animateurs à quoi correspond cet « Esprit du CMS », le mot qui leur semble évident est celui de « famille ». Les liens se tissent, des amitiés se créent, le respect et l’accueil mutuel sont des valeurs fortes.

Avis aux jeunes musiciens : ne manquez pas la prochaine session !

Témoignages

Audrey, Nedjma, Claire et Claire

Audrey, Nedjma, Claire et Claire

Quatre participantes, Audrey, Claire, Nedjma et Claire, qui jouent respectivement de la guitare, du violon alto, du violon et de la guitare électrique expliquent qu’elle viennent à la session d’été du CMS depuis 9 ans. C’est pour elles « un moyen d’apprendre, de tester de nouveaux instruments mais surtout de se retrouver. » Motivées par les bons moments passés et l’idée de se revoir, elles ne louperaient ce rendez-vous pour rien au monde. « l’entente avec les animateurs, les liens créés, les activités proposées, l’ambiance… c’est un tout. » Vous aurez beau chercher, ces habituées ne trouvent rien à reprocher !

Felix et Florian

Felix et Florian

Pour Felix et Florian, deux jeunes musiciens qui participent pour la première fois, la découverte est très positive. Là encore, ils insistent sur « la gentillesse des animateurs, le plaisir du chant, les rencontres et les moments de détente ». Demandez leur s’ils comptent revenir… vous verrez les visages s’illuminer et la réponse d’un seul cœur : oui, bien sûr !

Théophane

Théophane

Pour Théophane, c’est également la première fois. Il joue du piano et se plaît bien dans le groupe. Par curiosité, et par goût de la musique, il voulait « voir ce que c’était ». Après avoir vu, il témoigne : « je le referais sans hésiter ».

Repère historique

Le Centre de Musique Sacrée (C.M.S.), a été créé en 1962, par le Père Gérard Savattier. L’un des objectifs du C.M.S. était de pouvoir aider des personnes, choristes, chefs de chœur, animateurs d’assemblée, organistes… dans le domaine de la musique liturgique. Une session nationale de musique sacrée eut lieu au collège Saint Stanislas (Poitiers, 86), dès 1964. Des chanteurs, des chefs de chœurs, ou encore des organistes venaient de partout, et même de l’étranger !

le C.M.S. fait partie du Service Diocésain de la Pastorale Liturgique et Sacramentelle (S.D.P.L.S.).

Répétition
Initiation à l'art floral par Sylvia Labbé
Temps spirituel
Répétition