Vigile pascale : des ténèbres à la Lumière, de la mort à la Vie

Par Julien Girardin-Stika – Pôle communication

Procession d'entrée Photo : Julien Girardin-Stika

Procession d’entrée
Photo : Julien Girardin-Stika

En cette nuit du samedi 15 avril, l’Eglise fête le Christ ressuscité. La célébration de la nuit du Samedi Saint au dimanche de Pâques est « une veille en l’honneur du Seigneur » durant laquelle les catholiques célèbrent Pâques, passage des ténèbres à la lumière, victoire du Christ sur la mort. C’est pourquoi, dans la nuit, le feu et le cierge de Pâques sont allumés, puis la flamme est transmise aux fidèles.

Lumière du Christ ! 

Toutes les lumières de la cathédrale étaient éteintes. La célébration commençait alors que la nuit tombait sur Poitiers. Un grand feu allumé sur le parvis illuminait la cathédrale. Ce feu nouveau qui dissipe la nuit et fait entrer les chrétiens dans la pleine lumière du Christ. C’est à ce feu nouveau qu’est allumé le cierge pascal. Ce cierge est ensuite emporté dans la cathédrale par un diacre qui par trois fois chante « Lumière du Christ », suivi par les fidèles qui portent tous un cierge allumé.

l’Exultet, qui est chanté ensuite, évoque la traversée de la mer Rouge lors de l’Exode et célèbre la Pâque du Christ. Il proclame la victoire de la lumière sur les ténèbres et annonce la Résurrection du Christ.

Exultet Extrait de l'Exultet chanté par Philippe Devaux, diacre.

Veillée pascale 2017 - Feu Bénédiction du Feu nouveau et du cierge pascal

Une fresque de l’Histoire du Salut

Placés au premier rang, les catéchumènes écoutent la succession des lectures. Plus que jamais, elles sont pour eux paroles vivantes. Elles le sont aussi pour tous ceux qui sont là et qui attendent avec impatience le moment de faire éclater « la joie pascale ». « Gloire à Dieu au plus haut des cieux ! » Au son des cloches, l’hymne éclate dans la nuit. C’est la nuit de la nouvelle création, de la libération, du passage de la mort à la vie, des ténèbres à la pleine lumière du Christ ! Christ est ressuscité !

Lire les textes de la Vigile pascale

Dans son homélie, Monseigneur Wintzer évoque la violence, celle qui est présente également dans les récits bibliques : « Cette nuit, nous entendons quelques-uns des textes fondateurs reçus de la Bible ; certains textes sont facultatifs, d’autres obligatoires, dont celui de l’Exode qui rapporte le passage de la Mer Rouge par les Hébreux et la destruction des Egyptiens, un exploit chanté avec éclat. On peut être étonné par ce texte, je dis même qu’il serait normal d’être étonné par ce texte. En effet, il glorifie la violence, la destruction des ennemis (…) » Il explique : « Comme hier pour Israël, nous pouvons être tentés de chercher à détruire les Egyptiens… non pas le peuple de l’Egypte d’aujourd’hui, mais d’autres. Alors, quels sont donc nos « égyptiens » ? On peut répondre tous ceux qui ne nous aiment pas. C’est vrai, certains n’aiment pas les chrétiens, certains n’aiment pas les religions. Mais la Bible, plutôt que de nous demander de les détruire, plutôt que de nous encourager à ressasser tout ce qui ne va pas et à en chercher les responsables, ou les coupables, renvoie chacun vers lui-même, l’invite à scruter ce qui habite son cœur. C’étaient les paroles entendues du prophète Baruch : « Pourquoi donc, Israël, pourquoi es-tu exilé chez tes ennemis, vieillissant sur un terre étrangère, souillé par le contact des cadavres, inscrit parmi les habitants du séjour des morts ? – Parce que tu as abandonné la Source de la Sagesse ! Si tu avais suivi les chemins de Dieu, tu vivrais dans la paix pour toujours. »

Lire l’homélie de Mgr Wintzer

Plongés dans la mort et la résurrection du Christ

bapteme

Baptême
Photo : Julien Girardin-Stika

11 catéchumènes ont été baptisés pendant cette nuit de Pâques à la cathédrale. Après avoir renoncé au mal et professé sa foi, chaque catéchumène s’est avancé pour être baptisé par Monseigneur Wintzer. Ils ont ensuite reçu l’onction du Saint-Chrême puis la lumière.

Après l’eucharistie, célébrée à la suite des baptêmes,  Monseigneur Wintzer a remis aux délégués des différentes communautés de Poitiers les cierges qui seront ensuite disposés dans les différentes églises.

La lumière était bien présente dans cette célébration. Soyons aujourd’hui dans la joie puisque nos visages, illuminés par le Christ et « rayonnants de la joie pascale » continuent de réfléchir cette lumière.

 

.