Journée diocésaine des ministères reconnus

Par Michelle Berthomé – Responsable des Ministères Reconnus – 

Ce lundi 13 mars, les personnes qui ont reçu un ministère reconnu (appelées aussi laïcs en mission ecclésiale) se sont retrouvées avec Mgr Wintzer, les membres du Conseil épiscopal et une dizaine de curés avec qui elles collaborent.

Photo : Xavier Guilloteau

Photo : Xavier Guilloteau

« Mets ta joie dans le Seigneur »
Le thème de la journée : Nos manières de travailler et de vivre en équipe sont-elles signe(s) d’Evangile ? A travers nos relations, projets, organisations… selon nos charismes, compétences, ministères et missions…
Dès le début de la journée, le ton est donné avec le chant « Mets ta joie dans le Seigneur ». Suit l’accueil des participants et particulièrement des nouveaux ministères reconnus. Puis, à partir de la contribution de chacun, nous écoutons des joies et découvertes vécues dans la mission et particulièrement dans la vie en équipe. Ces expressions introduisent la réflexion de cette journée diocésaine et comme une litanie, nourrissent la prière de la journée. Par groupe, nous pointons ce qui est plus difficile et pose question.

« la fraternité chrétienne, ne pas juger et servir Dieu »
Par son intervention « Nous disons l’Evangile dans nos manières de le vivre« , Mgr Wintzer apporte des fondements à la réflexion en trois points :

  • « L’Eglise, un mystère de foi ». L’archevêque nous propose de repartir du Credo, invitant à « croire par, dans et avec l’Eglise ». » L’Eglise se reçoit de Dieu (…) Le critère de l’authenticité de la mission ecclésiale : conduire à Dieu. »
  • « L’Eglise et les autres ou l’Eglise communion ». Mgr Wintzer nous rappelle le profond renouvellement que Vatican II a permis dans la manière de comprendre l’Eglise et notamment « dans le rapport entre ceux qui sont de l’Eglise et les autres », sortant du « eux et nous ». Nous sommes conviés « à choisir et aimer l’Eglise » en nous posant ces questions : « Comment je comprends l’Eglise ? » et « Qu’est-ce que j’entends faire vivre ? »
  • « Dire et vivre l’Evangile ». Mgr Wintzer repart des récits fondateurs de deux alliances différentes : d’un côté, une promesse de fidélité que Dieu fait à Abraham, de l’autre, un don de grâce qui appelle une réponse de fidélité à la Torah.  » Le choix de Dieu, qui est premier, et auquel nous essayons de répondre, fait de nous les modestes porteurs de l’Evangile. » Pour terminer, il cite un grand témoin, Dietrich Bonhoeffer, nous appelant à développer « la fraternité chrétienne, ne pas juger et servir Dieu ».

Des échanges riches

Photo : Xavier Guilloteau

Photo : Xavier Guilloteau

La journée se poursuit dans une ambiance fraternelle et conviviale avec la célébration de l’eucharistie, des temps d’échanges entre ministères reconnus et entre curés-référents, des témoignages sur différentes manières de vivre en équipe. La commission des ressources humaines fait un point sur ses travaux et notamment sur les moyens qu’elle propose au service de la mission commune, du vivre-ensemble et des personnes, dans la continuité de ce qui est proposé aux paroisses pour responsabiliser, clarifier et développer la solidarité diocésaine. Avant de nous quitter, nous écoutons l’exhortation de Saint Paul aux Ephésiens et repartons avec cette parole du Christ :  » À ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres. «  (Jn 13, 35)

Les échanges en photos.

Journée des MR

CR : Xavier Guilloteau

Qu’est-ce qui défini un ministère reconnu dans le diocèse ?

(Serviteurs d’Evangile n°3333) Dans notre diocèse, pour qu’un service ecclésial soit considéré comme ministère reconnu, il doit :
• Correspondre à un service précis dans un champ clairement défini et nécessaire à la vie de l’Eglise.
• Comporter une vraie responsabilité et ne pas seulement constituer une aide ponctuelle dans une équipe.
• Etre reconnu par une lettre de mission précise signée par l’évêque ou son représentant pour trois ans renouvelables. Chaque renouvellement doit être l’occasion d’une réelle évaluation.
• Être accompagné d’une formation.

Quelques chiffres sur la réalité des ministères reconnus début 2017 :

  • 40 personnes (laïcs en mission ecclésiale) ont reçu un ministère reconnu
  • 35 femmes dont 2 religieuses et 5 hommes
  • 17 ont une mission en paroisse : catéchète, pastorale des jeunes et aumônerie de l’enseignement public
  • 13 en aumônerie d’hôpital
  • 1 en aumônerie de prison
  • 12 dans un service diocésain
  • 2 ont une mission en aumônerie d’hôpital et une mission dans un service diocésain
  • 1 personne a une mission dans une paroisse et une mission dans un service diocésain

33 personnes sont salariées et 7 sont bénévoles.

Pour en savoir plus :

Église en Poitou – N° 127 (janvier 2010) « Les ministères reconnus »

  • une approche historique et théologique
  • cinq portraits ou récits de vie recueillis auprès de ministres reconnus
  • quelques enjeux de l’articulation des ministères

Des numéros sont encore disponibles et à demander à l’archevêché de Poitiers : 05 49 50 11 90.