Le Père Henri Baudu nous quitte

Par le Père Jacques Lefebvre

Le père Henri Baudu est décédé dimanche 12 mars 2017 à Puyraveau (Maison de retraite) Les obsèques auront lieu en l’église de Boismé, le mercredi 15 mars 2017 à 15 h, suivies de l’inhumation au cimetière de Boismé, près de ses parents.

 

Henri Baudu

Le Père Henri Baudu
Photo : Marc Taillebois

A deux ans près, tu ne faisais pas encore partie du club très ouvert des ‘octos’, mais bien de ceux qui ont connu les événements d’Algérie, et la vague des jeunes prêtres de l’immédiat après Vatican II, ordonnés en 1965.

Et te voilà passant à Antran et Usseau, en même temps qu’étudiant à Paris, pour revenir bientôt dans ton Bocage, aumônier du collège Saint-Joseph à Bressuire, en 1968.

Saura-t-on jamais où te trouver, entre Bocage, Niort (Notre-Dame en 1971) et Châtelleraudais certes, mais mieux encore dans tes relations extra-géographiques ? A l’aise avec les méthodes de l’action catholique spécialisée, tu intègres en 1976 l’équipe de l’évangélisation des milieux indépendants en Niortais, et en 1982 ceux du Bressuirais en même temps que ta participation à la charge pastorale de Bressuire.

Nommé en 1984 aumônier national de l’ACI pour trois ans, puis délégué diocésain à la pastorale des milieux indépendants, puis aumônier diocésain de l’ACI en 1991, ces années ont marqué ta manière d’être et de parler, prudente, attentive à l’avis des laïcs.

Mais 1996 te voit revenir à Châtellerault, modérateur de Senillé, Saint-Sauveur et Targé. En 2004 tu deviens doyen de Châtellerault rural, avec la responsabilité du secteur Moulière et Pleumartin, puis avec elle de tout le territoire de Châtellerault rural. Ah, le doux presbytère de Bonneuil-Matours, au bord de la Vienne !

  1. L’âge survenant, et surtout une surdité grandissante, tu choisis un autre cadre de vie, et tu deviens conseiller spirituel auprès du Sanctuaire de Pitié. Mais voilà la maladie, et l’an dernier la maison de retraite de Puyraveau.

Henri, que ton beau parcours te mène «de hauteur en hauteur »(Ps.83) jusqu’à la gloire de Pâques !

Télécharger l’homélie du père Paul Pintaud

Fermer