Après l’attentat de Saint-Etienne du Rouvray

Né à Rouen et ayant été prêtre à Rouen jusqu’à ma venue à Poitiers il y a neuf ans et demi, je suis très choqué par l’assassinat du Père Jacques Hamel et par ce qui est arrivé aux personnes atteintes dans leur corps et leur esprit par l’attentat de Saint Etienne du Rouvray.

Comme les précédents, cet attentat n’est pas aveugle, il vise ce qui fait notre identité et notre histoire : après des journalistes et des humoristes, des Juifs, des gens qui font la fête et sont aux terrasses des cafés, après ceux qui célèbrent le 14 juillet, ce sont aujourd’hui des catholiques qui sont pris pour cibles. Tous des Français ordinaires.

Face à cela, le pire serait de réagir en oubliant cette identité : il faut lui faire honneur et respecter les victimes en demeurant fermement qui nous sommes : attachés à la liberté de croire ou de ne pas croire, à la liberté de critiquer, au droit et aux pouvoirs publics qui caractérisent une démocratie, à la distinction entre pouvoir politique et pouvoir religieux.

Les terroristes islamistes triompheront si nous entrons dans leur logique : oublier l’ordre public et nous dresser les uns contre les autres.

Communique de Mgr Pascal Wintzer, archevêque de Poitiers

Cracovie, ce 26 juillet 2016

COMMUNIQUE DE PRESSE DE MGR GEORGES PONTIER

De Cracovie, où j’ai appris le drame impensable et horrible de Seine Maritime, je veux transmettre à la famille du Père Hamel, à la paroisse de Saint Etienne du Rouvray et à l’Archevêque de Rouen, l’assurance de ma grande proximité ainsi que ma prière et ma solidarité.
Ce drame, survenu dans une église, bouscule et trouble l’ensemble des français.
Je remercie tous ceux qui, dans leur diversité, ont exprimé leur amitié à la famille catholique.
Des sentiments divers nous habitent en ces instants. Nous savons bien pourtant que seule, la fraternité, chère à notre pays, est la voie qui conduit à une paix durable. Bâtissons-la ensemble.
J’invite tous les Catholiques de France à une journée de jeûne et de prière pour notre pays et pour la paix dans le monde ce vendredi 29 Juillet.
Ici, à Cracovie, avec tous les évêques français présents, j’invite les jeunes de nos diocèses et de nos mouvements, à vivre le Chemin de Croix avec le Pape François à cette intention. Nous suivrons le Christ dans sa victoire sur la haine, la vengeance et la mort.
Il est notre lumière et notre espérance.

+ Georges PONTIER
Archevêque de Marseille
Président de la Conférence des évêques de France