Pastorale de la santé

Une équipe, une mission, des champs d’action, en lien avec…

Une équipe.

Jean-Louis FAULCON (délégué diocésain adjoint pour la Pastorale de la Santé),

Roger GIL (chargé de réflexion et de vigilance dans le domaine de la bioéthique),

Claire Hardy (déléguée diocésaine pour les Aumôneries des hôpitaux et des établissements de santé),

Annie GIRET (déléguée diocésaine pour la Pastorale des personnes en situation de handicap, responsable de E.D.E.J.I)

Une mission.

              Témoigner du Christ, annoncer l’Evangile, dans le monde de la Santé, en vivant avec ceux qui souffrent et ceux, de toutes disciplines, qui les accompagnent.

Des champs d’action.

Le monde de ceux qui sont malades, quelle que soit l’affection en cause, sans aucune condition d’âge ou de gravité. Nous voulons que nous soit appliquée cette affirmation du Christ : « j’étais malade et vous m’avez visité. » (Mat., 25,36)

Le monde des soignants de toute discipline et de toute spécialité. L’Eglise leur témoigne son estime, leur prodigue d’incessants encouragements.

Le monde des aumôniers, d’hôpitaux, de cliniques, de maisons de retraite, d’établissements spécialisés. L’Eglise témoigne de leur rôle indispensable, dans une approche globale de chacun.

Le monde si divers et si riche humainement des personnes en situation de handicap. L’Eglise affirme son attachement respectueux et fidèle à ces personnes et leur propose des actions spécifiques : catéchèse spécialisée, missions spécifiques, accompagnement.

A tous sans exception, il est proposé de réfléchir, de s’informer, et de proposer, dans le domaine de la bioéthique. Car nous sommes tous responsables de ce qui est fait et sera fait demain. Quelle conception de l’humain avons-nous ?

En lien avec :

ACMSS (Action Catholique des Milieux Sanitaires et Sociaux)

AMICITIA (Hospitalités N-D de Lourdes)

APFC (Association Française des Pharmaciens Catholiques)

CCMF (Centre Catholique des Médecins Français)

FOI ET LUMIERE

VOIR ENSEMBLE

FCPMH (Fraternité Chrétienne des Personnes Malades et Handicapées)

FCS (Fraternité Catholique des Sourds)

OCH (Office Chrétiens des Personnes Handicapées)

Amitié et Espérance

Relais Amitié et Prière

Association Saint Jean- Baptiste

RESPA (Religieuses en profession de santé)

 

En conclusion :

Nous sommes attentifs :

– aux personnes malades

– aux personnes handicapées

– aux personnes isolées

– aux personnes âgées

– aux personnes fragilisées

– à leurs familles et à leurs proches

– aux professionnels de santé

Nous assurons une présence dans le cadre d’une aumônerie ,  par des services de proximité auprès de personnes fragilisées, dans les instances de la santé publique.

REJOIGNEZ NOUS …      INTERPELEZ NOUS … PROPOSEZ AVEC NOUS…

Service Evangélique des Malades

« Des frères nous manquent, nous les visitons. »

Des personnes vivent seules, immobilisées par la maladie, l’âge ou le handicap. Quand les distances sont grandes, leurs liens avec leur famille sont parfois épisodiques.

A l’initiative des communautés locales, des visites au domicile ou en établissements de soins sont organisées à l’attention de ces personnes, pour leur signifier la reconnaissance qui leur est due, pour s’enquérir de leurs désirs ou de leurs besoins, et pour leur proposer des réponses ajustées (simple présence, services partagés, prière, sacrements…).

Des liens sont entretenus avec d’autres « services » de la communauté, et avec les aumôneries d’hôpitaux.

Un réseau plus qu’un service, un lieu de rencontre avec l’Evangile plus qu’une bonne action, une attitude autant qu’un savoir-faire…

Contact : les délégués à la charité des communautés locales dans les paroisses

Pôle de vigilance éthique

 

Les progrès incessants des sciences de la vie et de la santé ont bouleversé les repères éthiques traditionnels. Les lois dites de « bioéthique » votées au Parlement et les propositions faites par les comités institutionnels d’éthique au niveau des régions, reflètent une éthique pluraliste cheminant vers le plus grand dénominateur commun, mais non une éthique universelle. Certes les chrétiens y participent à divers titres comme les autres religions et les autres courants de spiritualité. Ils ont donc la responsabilité d’aller au plus près de la « vérité de l’humain ». Mais comment les chrétiens peuvent-ils être aidés dans leur discernement ? Comment repérer ce qui dans le débat éthique interroge et implique sa foi qui « dessine un certain visage de l’humanité référé à l’icône du Christ » ?

Placé sous la responsabilité de Roger Gil, le pôle de vigilance éthique a pour mission de contribuer à être un lieu de « veille » où, en communion avec l’Eglise, sera observée l’actualité éthique dans le monde, dans le pays, dans le diocèse. Sa mission fondée sur la réflexion et le débat, donc sur la Parole, serait non d’énoncer des positions ou des solutions ou moins encore des jugements mais plus humblement, de mettre en chemin un travail de discernement au service de tous.

Les aumôneries

Aumônerie d’hôpitaux, cliniques et maisons de retraite.

Être présence du Christ dans les établissements de santé.

« Être à l’écoute des malades et de ceux qui les entourent, être une présence et une parole fraternelles, respectueuses du cheminement de chacun, porteuses de vie et d’espérance, au nom de Jésus-Christ, allant quand c’est possible jusqu’à la prière et la célébration ».

Extrait de AH, revue nationale des aumôneries des hôpitaux

« Les médecins, ils nous soignent le corps mais vous, vous nous soignez le cœur !» Ainsi s’exprimait une personne hospitalisée au bénévole d’aumônerie qui lui rendait visite. L’Aumônerie hospitalière est un service de l’Eglise diocésaine qui a sa mission propre. Que ce soit en hôpital général ou psychiatrique, il s’agit bien d’une mission de présence, d’écoute, de mise en confiance, d’annonce de la Parole quand cela est attendu. Cette mission est le signe de l’attention de Dieu envers tous ceux qui souffrent.

Le service de l’aumônerie fait partie intégrante de la vie en milieu hospitalier. Chaque personne, quelque soit sa religion, doit être considérée et respectée. Lorsqu’il s’agit de personnes croyantes et pratiquantes, et à leur demande, nous leur proposons la communion. Dans beaucoup d’hôpitaux il y a un lieu de culte, une chapelle. L’Eucharistie y est célébrée selon la disponibilité du prêtre. Si ce n’est pas le cas, très souvent des temps de prière appropriés aux patients sont proposés.

Dans notre diocèse une équipe diocésaine des aumôneries d’hôpitaux et cliniques est constituée. Elle est le lieu où l’on fait le point des différentes équipes qui œuvrent auprès des malades d’un bout à l’autre du diocèse. C’est aussi l’occasion de partager et d’impulser de nouveaux objectifs : la rédaction d’une charte qui est en cours pour la pastorale de la santé dans notre diocèse par exemple.

Au plan local, les membres des équipes sont invités à faire le point sur leur propre vie, et ce qui fait leur fidélité à l’Evangile. En effet pour durer et progresser dans notre mission il faut que nous soyons nous-mêmes soutenus, formés, avec des temps de ressourcement. Car écouter l’autre avec attention, fidélité, discrétion risque d’engendrer une certaine fatigue et parfois le découragement.

Responsable diocésaine des aumôneries d’hôpitaux et des cliniques

Soeur Marie-Elisabeth Baudin (CRSD)
1, rue Sylvain Drault
86000 Poitiers

Tél : 05 49 41 10 90

Logo_Pastorale_Santé

Jean-Louis Faulcon

Roger Gil

Claire Hardy

Annie Giret

Maison de la Trinité

10, rue de la Trinité
86034 POITIERS cedex

Courriel