Comme un parfum de synode…

Christian Genre, Pôle communication

Pendant deux jours, la paroisse Saint-Pierre II a vécu dans le  parfum du synode.

« Que vos oreilles soient marquées de la croix, pour que vous écoutiez la voix du Seigneur. »

Par neuf fois, le Père Fabien a signé par le geste et  par les mots les différents  sens de neuf catéchumènes, huit  enfants suivant le catéchisme et une adulte. Quatre autres seront accueillis lors d’une autre célébration car n’ayant pu se libérer. Générations nouvelles prises dans une vie chahutée.

« Recevez la Parole, c’est un trésor mais un trésor à ouvrir et partager »

Plus de 70 enfants sur les 120 inscrits au catéchisme ont reçu la Parole de Dieu, sous une forme adaptée à leur âge. De la joie et un peu d’effervescence, celle de la réception d’un cadeau, un beau cadeau. Cette parole fut aussi remise à la catéchumène adulte par une des  déléguées à l’Annonce de la Foi, elle-même baptisée à l’âge adulte. Générations nouvelles en découverte.

« Seigneur je ne suis pas digne de te recevoir…»

Une église pleine. Un célébrant va vers le fond pour donner la communion. Des femmes et des hommes  dans la tranche des jeunes actifs.  Ce sont pour la plupart  des parents des enfants du catéchisme venus pour cette messe de rentrée. Peu de têtes connues.  Beaucoup, s’avancent pour recevoir le Corps du Christ. Tous avec un infini respect, certains après un peu d’hésitation. Quelques-uns bras croisés  venus recevoir la bénédiction.  A la sortie, une maman nous confie qu’elle a hésité à communier car cela fait déjà bien du temps qu’elle a déserté les sacrements mais en entendant les paroles du centurion et portée par la prière de l’assemblée elle est venue et elle est toute joie d’avoir communié.  Générations nouvelles en chemin.

« Les serviteurs allèrent sur les chemins, rassemblèrent tous ceux qu’ils trouvèrent, les mauvais comme les bons, et la salle de noce fut remplie de convives ».

En ce 28ème dimanche du temps ordinaire, une église de nouveau pleine, un Archevêque présent pour  confirmer huit jeunes (lycéens) de l’aumônerie paroissiale et une étudiante poitevine. Un bel exemple de mobilité : Camerounaise, inscrite à l’université de Poitiers et n’ayant pu être confirmées à Pentecôte car en stage en Floride. Générations nouvelle dans un monde qui bouge.

Oui pendant deux jours la paroisse Saint Pierre II a humé le bon parfum du synode, celui d’une Eglise ouverte, accueillante et vivante. Sa mission est bien tracée: tout faire pour que la Bonne Nouvelle se répande dans notre monde.Sachons partager la bonne odeur de l’Esprit Saint reçue au baptême et à la confirmation. Ne la gardons pas égoïstement pour nous.