Vivre un B’ABBA séparé(e) , divorcé(e) …. et maintenant ?

Par Gérard LOISON –  Pastorale des personnes divorcées et divorcées remariées

Dimanche dernier 22 avril , de 10H à 17H , à l’invitation de la Pastorale des personnes divorcées et divorcées remariées du diocèse , nous étions 24 personnes rassemblées au Presbytère Saint Laurent à Parthenay pour vivre un B’ABBA : Séparé(e) , divorcé(e) …. et maintenant ?
« Je reste capable d’aimer et d’être aimé(e) »

La plupart des participants vivaient pour la première fois un B’ABBA… un peu d’inquiétude pour certains… de la confiance , de la curiosité pour beaucoup… une grande attente pour tous.
Dans un premier temps, chacun a été invité à choisir 4 cartes exprimant ce qu’il ressentait de son parcours passé et de ce qu’il vivait aujourd’hui. En s’interpellant mutuellement, ce temps a permis d’écouter et d’accueillir l’autre dans la confiance et la sincérité.

Divorcés - Divorcés-remariés

Et puis , deux disciples de Jésus, Jude et Cléophas, sont venus éclairer nos mots et nos maux d’une lumière nouvelle. A travers leur dialogue,ce sont les paroles et les attitudes de Jésus qui nous ouvrent un chemin nouveau. Jésus qui exprime des exigences : « Que l’homme ne sépare pas ce que Dieu a uni » – « Soyez parfaits comme mon Père est parfait. » – « Celui qui veut venir à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. ». Des exigences que nous avons bien du mal à suivre entièrement. Oui , mais Jésus a toujours accueilli à bras ouverts ceux qui n’arrivent pas à vivre son programme. Il fait miséricorde à tout le monde, il redonne sa chance à chacun. Jésus apaise nos tempêtes intérieures,est un abri sûr quand l’orage est trop fort, accueille toujours avec un regard bienveillant (La samaritaine). Avec lui , un chemin nouveau est possible, tout neuf ! Mais… il reste à inventer. « Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur : ce qui était en premier s’en est allé. Voici que je fais toute chose nouvelle. » Isaïe

Chacun a pu alors exprimer ce qui l’avait touché dans ce récit, ce qu’il avait peut-être découvert de Jésus, ce qui rejoignait sa propre histoire. Après le témoignage de Catherine, le dialogue a repris à chaque table autour de cette question : Puis-je dire si l’évangile, la foi au Christ m’ont aidé[e] ou porté[e] dans les tempêtes de ma vie ? Si oui, comment ? Qu’est-ce que cette douloureuse expérience fait naître de nouveau en moi, qui a goût de résurrection et me tient dans l’espérance ? Le temps du repas partagé , plein de convivialité et de bonne humeur , fut aussi l’occasion de poursuivre les échanges .. Après un temps de relecture de ce que nous avions vécu le matin avec le carnet de route remis à chacun et un court moment de partage autour du synode diocésain (le temps passe trop vite!!) , la journée s’est terminée par un temps de prière à la chapelle du presbytère .. En chemin vers la Pentecôte , que l’Esprit Saint éclaire d’une lumière nouvelle notre chemin :Esprit-Saint, toi qui fais toutes choses nouvelles Esprit-Saint, viens renouveler nos viesQue ton Amour précède nos efforts,que ta lumière illumine nos obscurités.Toi qui peux toucher le cœur de chacun,fais-nous passer de la peur à la confiance ;Sois vraiment Dieu dans notre vie,sois la nouveauté qui transfigure.

Merci à Isabelle Parmentier qui a écrit ce B’ABBA
Merci à tous pour cette belle journée d’accueil , de partage et de fraternité