Assemblée diocésaine catéchuménale

Par Agnès Manesse – responsable du catéchuménat adulte – 10 décembre 2017

Dimanche 10 décembre, les catéchumènes adultes se retrouvaient en l’église Sainte Radegonde de Poitiers avec Mgr Pascal Wintzer.

Au  commencement une bonne nouvelle….

Dans ma vie, je reçois de bonnes nouvelles. Et Jésus ? est-il pour moi bonne nouvelle ? qui en a été le porteur ? Catéchumènes et accompagnateurs ont partagé comment avait commencé leur histoire avec Jésus. Premier mot de l’Evangile de ce deuxième dimanche de l’Avent, « commencement » nous renvoie à un premier commencement, celui de la Genèse quand Dieu a choisi, par amour, de créer l’être humain à son image. « Dans votre vie aussi, dit le père Wintzer aux catéchumènes, il y a eu et il y aura plusieurs commencements. Celui de votre rencontre avec le Christ qui devient une personne, celui où vous recevrez les sacrements qui feront de vous des disciples de ce Christ. » A chaque fois, c’est un commencement où Dieu nous reprend dans sa main, nous façonnant et refaçonnant. Ainsi l’exprime une catéchumène : « Aujourd’hui, j’ai redécouvert Jésus-Christ, son sacrifice pour notre re-nouveau, notre re-naissance.»

Préparez le chemin du Seigneur

Mais suivre Jésus n’est pas « un long fleuve tranquille » ! Le prophète Isaïe le proclame : « Rendez droits ses sentiers ! Que tout ravin soit comblé, toute montagne abaissée ! » Ainsi, les catéchumènes l’ont-ils expérimenté en cheminant dans l’église sainte Radegonde : descendre pour entrer, passer par l’allée latérale, contourner le chœur, revenir à la porte, mesurer des yeux toute la longueur de la nef. « Peuples qui marchez dans la longue nuit, peuples qui cherchez le chemin de vie, Dieu lui-même vient vous sauver » avons-nous chanté en marchant vers l’autel. Là-haut, sous la haute voute du chœur, les catéchumènes se sont placés sous le regard du Christ qui nous révèle le Père : « Monte sur la montagne, toi qui porte la bonne nouvelle : voici le Seigneur qui vient ».

Le Seigneur nous habite

Oui, le Seigneur vient habiter la vie de ces femmes et de ces hommes, parfois malmenés par les aléas de la vie. Un chemin de vie parfois long et cabossé, mais chaque étape, chaque épreuve est un commencement, un recommencement où Dieu fidèle est présent. Maintenant, en marche vers les sacrements de l’initiation chrétienne, l’un d’entre dit leur désir et volonté de suivre le Christ : « Debout devant cet autel j’ai le choix. Descendre vers le royaume des ténèbres ou gravir les marches de la montage, parfois difficiles, mais en m’élevant vers la lumière, la joie, la Bonne Nouvelle, le Christ Jésus, notre Seigneur. »

 

En ce temps béni de l’Avent, où nous préparons à accueillir le mystère d’un Dieu qui se fait homme, portons dans notre prière ces catéchumènes que le Seigneur habite déjà dans toute leur vie.