Les mouvements apostoliques

Les mouvements apostoliques sur le diocèse

Qu’entend-t-on par mouvement d’action Catholique :

Nous parlons de mouvement d’action Catholique quand deux critères se trouvent réunis :
– Faire Révision de vie, c’est-à-dire employer la méthode du voir – juger –agir.
– Etre évangélisateur de ses semblables : « le fameux : Entre eux – Par eux – pour eux » des Pères Cardjin et Guérin avec la conviction « qu’on n’est pas chrétien tout seul. »

Les mouvements apostoliques sur notre diocèse sont une vraie réalité.

Ils sont au nombre de  douze : Action Catholique des Enfants (ACE) ; Action catholiques des Femmes (ACF) ; Action Catholique des milieux Indépendants (ACI) ; Action catholique Ouvrière (ACO) ; Les Chrétiens dans le Monde Rural (CMR),  Les Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens (Les EDC) ; La Jeunesse Ouvrière Chrétienne (la JOC) ; le Mouvement des Chrétiens Retraités (le MCR) ; Le Mouvement Rural des Jeunes Chrétiens (le MRJC) ; Partages er Rencontre et Vivre Ensemble l’Evangile d’Aujourd’hui (VEA).
Ils représentent environ 1700 membres répartis dans 190 équipes, dans 61 communes de nos deux départements.

Les mouvements sont répartis en trois catégories :

a) Les mouvements spécialisés :
Leur apparition date juste après la seconde guerre mondiale ; ils sont souvent issus des mouvements de jeunes (JOC, Jeunesse Agricole Chrétienne (JAC)  ou Jeunesse Indépendante Chrétienne (JIC) ; Comme l’indique le vocable « spécialisé », ces mouvements s’adressent à des personnes spécifiques : le monde indépendant pour l’ACI, le monde ouvrier pour l’ACO et le monde rural pour le CMR. Leur poids dans notre diocèse n’est pas négligeable, plus de 650 membres répartis en 80 équipes.

b) Les mouvements généraux :
Les mouvements d’action catholique généraux sont sur notre diocèse : Le MCR (Mouvement des Chrétiens Retraités) ; l’ACF (l’Action Catholiques des Femmes) ; Partage et Rencontre ; et VEA (Vivre Ensemble l’Evangile Aujourd’hui). Ces mouvements ne visent pas de public particulier, d’où leur dénomination de généraux. A eux quatre, ils représentent environ sur notre diocèse 700 membres répartis en 85 équipes.

c) Les mouvements professionnel :
Nous n’avons qu’un seul représentant de ce groupe de mouvements sur notre diocèse, les EDC (Les Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens), mouvement en pleine vitalité qui compte sur notre diocèse 5 équipes pour une cinquantaine de membres.

d) Les mouvements de jeunes et d’enfants :
Trois mouvements sont répertoriés sur notre diocèse : l’ACE (l’Action Catholique des enfants), Le MRJC (Mouvement Rural des Jeunes Chrétiens) et la JOC (la Jeunesse Ouvrière Chrétienne). Ils font aussi partie de la pastorale de jeunes. Ils réunissent à peu près 300 jeunes répartis en une vingtaine d’équipes.

e) Ce que fait vivre l’action catholique :
Les mouvements d’action catholique, cela se vit plus que cela se dit. Il faut pourtant essayer d’en dire quelque chose. Beaucoup de témoignages nous disent que l’équipe est le lieu principal de relecture de la vie, lieu où l’on peut tout se dire, lieu de confiance, lieu d’écoute.
La méthode du « voir juger agir », permet d’aller au fond des choses :

voir : à partir d’un fait de vie pour le comprendre,
juger ce fait, non pour porter un regard négatif, mais au contraire y chercher le regard du « Christ Ressuscité » ;
– et enfin  l’agir qui permet d’aller plus loin, qui renvoie vers les copains, comme le « Aller dans la Paix du Christ », incite les chrétiens présents à l’eucharistie à sortir de l’église bâtiment pour aller porter le Christ.

Un militant d’action catholique, se doit d’aller vers les « périphéries » de notre société. Aller vers ceux ou celles que l’on ne voit pas, que personne ne remarque. Le Christ a rencontré et aidé ses contemporains que la « religion » et les gouvernants méprisaient.

Pierre DUCLOS
Délégué Diocésain à L’Apostolat des Laïcs
Diacre